LE MANAGER DE PROXIMITÉ

Le manager de demain pense et vit collectif : il sait faire travailler ensemble les différences et inspirer autour d’une cause commune.
Pour y parvenir, il/elle sait mettre en place des cadres de sécurité psychologique pour favoriser l’expression de soi et la collaboration, et sait aussi comment laisser une place à la coconstruction de ces cadres à l’équipe elle-même.
Il/elle maîtrise les outils qui rendent possible le travail à distance et fonctionnera en écosystème avec des collaborateurs mais aussi des prestataires, des partenaires, des étudiants…

 

#Aligné      #Inspirant      #Fédérateur
#Hybride     #Apprenant   #Ouvert   #Coresponsable

Ses enjeux

Le niveau de stress et la surcharge*

des cadres trouvent que leur
fonction est stressante et qu’elle cumule
trop de responsabilités

*OpinionWay pour Indeed, 2021

Les compétences de facilitation*

des managers estiment que la
gestion des tensions au sein des équipes
est la première source de frustration

*OpinionWay pour Indeed, 2021

L’expérimentation et l’innovation*

des managers estiment qu’il n’y a pas eu
d’innovation au cours des 24 derniers mois en termes de QVT, agilité, partage d’information dans leur entreprise

*OpinionWay pour Indeed, 2021

Ses capacités-clés

Ses nouvelles fonctions*

Facilitation

Créer des cadres de sécurité psychologique pour autoriser l’expression des besoins, des cadres de sens pour fédérer autour d’une cause commune, animer un groupe en posture basse, autant de compétences qui définissent le manager facilitateur.

Soft skills

Le manager de demain maîtrise l’évaluation et le développement des soft skills. Il/elle sait les mettre en synergie avec les hard skills et marier le développement humain à la gestion de projet.

QVT / RSE

Le principal outil du manager de demain, c’est le sens, qui développe l’autonomie, l’engagement, mais aussi la RSE, car cette dernière découle d’une montée en conscience des acteurs de l’entreprise.

Data

Formé aux opportunités ouvertes par l’IA, mais aussi aux dangers qu’elle peut entraîner, le manager de demain est un “data lover” éclairé qui sait utiliser la donnée non pour prédire, mais pour anticiper et pour épanouir.